Français en Chansons
Le Jardin Extraordinaire - Charles Trenet

Le Jardin extraordinaire

est une chanson écrite par Charles Trenet. Cette chanson décrit un parc empli de la magie des contes, avec des animaux qui parlent et des statues qui prennent vie.
Le narrateur voit « passer la plus belle des filles », et tous deux vont retrouver dans le bois « la douceur d'une couchette secrète ».

Après un gala à Stockholm, Charles Trenet est invité à un dîner à l'ambassade de France, mais n'ayant pas envie d'y aller, il se promène dans un parc, et il y voit les statues qui bougent la nuit. Pour les animaux et le titre, Trenet affirma s'être aussi inspiré du jardin des plantes de Paris.

Une autre possible source d'inspiration de la chanson pourrait être le jardin des Tuileries. La chanson peut, dans ce cas, être une allusion aux rencontres anonymes et nocturnes (« dès la nuit venue, [les statues] s'en vont danser sur le gazon »).

The Extraordinary Garden

is a song written by Charles Trenet.
This song describes a park filled with the magic of storytelling, with talking animals and statues coming to life.
The narrator sees "the most beautiful girl pass by", and both go to find in the wood "the softness of a secret bunk".


After a gala in Stockholm, Charles Trenet is invited to a dinner at the French embassy, ​​but not wanting to go there, he walks in a park, and he sees the statues that move at night.
For the animals and the title, Trenet affirmed that he was also inspired by the botanical garden of Paris.

Another possible source of inspiration for the song could be the Tuileries Garden. The song can, in this case, be an allusion to anonymous and nocturnal encounters (“as soon as night comes, [the statues] go dancing on the grass”).

Version Instrumentale Version Chantée
(Un chanteur interprète le guide vocal)

C'est un jardin extraordinaire

C'est un jardin extraordinaire:
Il y a des canards qui parlent anglais.
Je leur donne du pain,
ils remuent leur derrière
En me disant "Thank you
very much, Monsieur Trenet".

On y voit aussi des statues
Qui se tiennent tranquilles
tout le jour, dit-on
Mais moi, je sais
que, dès la nuit venue,
Elles s'en vont danser sur le gazon.

Papa,
c'est un jardin extraordinaire
Il y a des oiseaux qui tiennent un buffet.
Ils vendent du grain,
des petits morceaux de gruyère.
Comme clients ils ont
Monsieur le maire et le Sous-Préfet.

Il fallait bien trouver,
dans cette grande ville maussade
Où les touristes s'ennuient
au fond de leurs autocars,
Il fallait bien trouver
un lieu pour la promenade.
J'avoue que ce samedi-là
je suis entré par hazard

Dans dans, dans
Un jardin extraordinaire,
Loin des noirs buildings
et des passages cloutés.
Y avait un bal
que donnaient des primevères.
Dans un coin de verdure,
les petites grenouilles chantaient

Une chanson pour saluer la lune.
Dès que celle-ci parut,
toute rose d'émotion,
Elles entonnèrent,
je crois,  la valse brune.
Une vieille chouette me dit:
"Quelle distraction!"

Maman,
dans ce jardin extraordinaire,
Je vis soudain passer
la plus belle des filles.
Elle vint près de moi,
et là me dit sans manières:
"Vous me plaisez beaucoup,
j'aime les hommes
dont les yeux brillent!"

Il fallait bien trouver,
dans cette grande ville perverse,
Une gentille amourette,
un petit flirt de vingt ans
Qui me fasse oublier
que l'amour est un commerce
Dans les bars de la cité,
Oui, mais, oui mais pas dans

Dans, dans, dans
Mon jardin extraordinaire.
Un ange du Bizarre,
un agent nous dit
"Étendez-vous sur la verte bruyère,
Je vous jouerai du luth
pendant que vous serez réunis.

Cet agent était un grand poète
Mais nous préférions,
Artémise et moi,
La douceur d'une couchette secrète
Qu'elle me fit découvrir
au fond du bois.

Pour ceux qui veulent savoir
où le jardin se trouve,
Il est, vous le voyez,
au cœur de ma chanson.
J'y vole parfois
quand un chagrin m'éprouve.
Il suffit pour ça
d'un peu d'imagination!
Il suffit pour ça
d'un peu d'imagination!

(Parlé) : Bal de nuit, les oiseaux,
les fleurs émerveillées
Artémise, ô Douceur,
extase de l'Amour,

Je vous retrouverai ce soir,
à la veillée,
Belle et pareille au premier jour,
Et je vous aimerai,
sous la clarté lunaire
Du jardin extraordinaire...

Il suffit pour ça
d'un peu d'imagination!

It's an amazing garden:

It's an amazing garden:
There are ducks that speak English.
I give them bread,
they stir their butt
By saying to me, "Thank you
very much, Mr Trenet".

There are also statues
Who stand quiet
all day,  so they say
But I know that,
as soon as night comes,
They go dancing on the lawn.

Dad,
it's an amazing garden
There are birds holding a buffet.
They sell grain,
small pieces of gruyere.
As customers they have
Mr. Mayor and the Deputy Prefect.

It was necessary to find,
in this great, sullen city
Where tourists get bored
at the back of their buses,
We had to find a place
for the walk.
I confess that that last Saturday
I entered by chance

In, in, in
An extraordinary garden,
Away from black buildings
and studded passages.
There was a ball
given by primroses.
In a corner of greenery,
the little frogs sang

A song to greet the moon.
As soon as it appeared,
all rose of emotion,
They sing, I think,
the brown waltz.
An old owl says to me:
"What a distraction!"

Mom,
in this extraordinary garden,
I suddenly saw
the most beautiful girl pass by.
She came near me,
and there said to me without manners:
"I like you very much,
I love men
whose eyes shine!"

It was necessary to find,
in this great perverse city,
A sweet sweet love,
a little flirt of twenty years
That makes me forget
that love is a business
In the bars of the city,
Yes, but yes, but not in

In, in, in
My amazing garden.
An angel of the Bizarre,
an agent tells us
"Stretch out over the green heather,
I'll play you the lute
while you're reunited."
This agent was a great poet

But we preferred,
Artemis and I,
The sweetness of a secret bunk
That she made me discover
at the bottom of the woods.

For those who want to know
where the garden is,
It is, you see,
at the heart of my song.
I sometimes fly there
when I feel a grief.
All it takes
is a little imagination!
All it takes
is a little imagination!

(Spoken): Night ball, birds,
marvelled flowers
Artemisia, O Sweetness,
ecstasy of Love,
I will meet you again this evening,
at the vigil,
Beautiful and the same on the first day,
And I will love you,
under the moonlight
Of the extraordinary garden

All it takes
is a little imagination!

Version Instrumentale
Video Avec Paroles

Version Chantée
Video Avec Paroles

(Un chanteur interprète le guide vocal)

Back to Top

Back to HomePage