Français en Chansons

 

Le Métèque - Georges Moustaki

Le Métèque est une chanson française écrite, composée et créée en 1969. Elle a paru sur l'album du même nom.
La chanson est partiellement autobiographique: Moustaki, d'origine greque, se décrit lui-même comme “un métèque”.

https://youtu.be/MQfVn9feHtQ

The Immigrant is a French song written, composed and premiered in 1969. It appeared on the album of the same name.
The song is partly autobiographical:
Moustaki, of Greek origin, describes himself as a “shifty-looking immigrant”.

Version Instrumentale Version Chantée
(Un chanteur interprète le guide vocal)

Le Métèque

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Avec mes yeux tout délavés
Qui me donnent l'air de rêver
Moi qui ne rêve plus souvent

Avec mes mains de maraudeur
De musicien et de rôdeur
Qui ont pillé tant de jardins
Avec ma bouche qui a bu
Qui a embrassé et mordu
Sans jamais assouvir sa faim

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
De voleur et de vagabond
Avec ma peau qui s'est frottée
Au soleil de tous les étés
Et tout ce qui portait jupon
Avec mon cœur qui a su faire
Souffrir autant qu'il a souffert
Sans pour cela faire d'histoires
Avec mon âme qui n'a plus
La moindre chance de salut
Pour éviter le purgatoire

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Je viendrai, ma douce captive
Mon âme sœur, ma source vive
Je viendrai boire tes vingt ans
Et je serai prince de sang
Rêveur ou bien adolescent

Comme il te plaira de choisir
Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir
Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir

The Immigrant

With my shifty-looking (immigrant) face
Wandering Jew, Greek shepherd
And my hair with four winds
With my eyes all washed out
That make me look like I'm dreaming
Me who no longer dreams often

With my marauder hands
Musician and prowler
Who have plundered so many gardens
With my mouth that drank
Who kissed and bit
Without ever satisfying his hunger

With my shifty-looking face
Wandering Jew, Greek shepherd
Thief and vagabond
With my skin rubbing
In the sun of all summers
And everything that wore petticoat
With my heart that knew how to make
Suffering as much as he suffered
Without making a fuss
With my soul that no longer has
The slightest chance of salvation
To avoid purgatory

With my shifty-looking face
Wandering Jew, Greek shepherd
And my hair with four winds
I will come, my sweet captive
My soul mate, my living source
I'll come and drink your 20th birthday
And I'll be a prince of blood
Dreamer or teenager

How you'll like to choose
And we'll make every day
An eternity of love
That we will live to death
And we'll make every day
An eternity of love
That we will live to death

Version Instrumentale
Video Avec Paroles
Version Chantée
Video Avec Paroles

(Un chanteur interprète le guide vocal)

Back to Top

Back to HomePage